Rechercher

Pourquoi les thérapies ne marchent-elles pas pour moi?

Pourquoi les thérapies...

Ne marchent elles pas sur moi ?

(Bordel ! ... )

a) Les problèmes qu'on a pas vu partir... ou la difficulté à voir ce qui avance, ce qui va bien...

Le mental se caractérise par sa capacité illimitée à focaliser sur le négatif, sur le problème, ce qui ne va pas, ce qu'il faut changer, ce qui n'est pas bien.

Et si jamais le problème s'en va, n'existe plus, est solutionné, et bien, c'est le deuxième problème sur la liste qui arrive !! Parfois même sans que l'on ait eu le temps de fêter ça ou de s'en rendre réellement compte.

A en regretter même parfois d'avoir « perdu » le premier problème qui était finalement plus confortable. On peut même nier que l'on a eu ce problème : -oui mais en fait c'était pas si grave... c'est pour cela qu'il n'existe plus - On peut même se surprendre à penser qu'il n'a peut être jamais existé...-car je ne résous jamais mes problèmes, moi, la thérapie ne marche jamais sur moi...-

Il existe chez la plupart des gens une difficulté voir une impossibilité de regarder le positif. Pourquoi ? Parce que le positif ne fait pas avancer ! Chez la plupart des gens, c'est le bâton qui commande, pas la carotte.

Remplacer progressivement le bâton par la carotte est plus ou moins une raison qui pousse à faire des thérapies, à changer. Par contre, pour une personne née dans une civilisation judéo chrétienne, (99 % des français), c'est un travail de longue haleine ! Et même pour les soi disants « athées », plus c'est refoulé, plus c'est profondément enfoui et virulent.

b) Les problèmes à racines profondes...

Ils apparaissent dans plusieurs domaines de notre vie. On les connait bien car on les expérimentent sous tous les angles. On pensait les avoir réglés mais ils reviennent, avec un autre masque !!

Ce sont des structures souvent pilier et dont les ramifications vont très loin. S'attaquer à ces piliers est souvent impossible car cela pourrait engendrer des problèmes psychiques. La racine est très inconsciente, souvent hors de saisie par le conscient qui ne perçoit que les racines et sous un flou artistique.

Ils se solutionnent parfois par des maladies, longues, chroniques mais pas forcément « graves ». C'est parfois d'ailleurs la façon la meilleure pour des personnes qui ne « travaillent pas sur elles ».

En thérapies, ils peuvent être « dissous », souvent à l'occasion de prises de consciences fortement émotionnelles ; ou à l'occasion d'un évenement de la vie également fortement émotionnel.


c) Les problèmes liés à ce qu'on est venu expérimenté en tant qu'humains...

Les plus « problématiques » car ils risquent d'être présents toute notre vie : on est venu pour eux, en fait !

La personne passe par une première phase de connaissance de soi, puis d'essais pour se changer, -infructueux-, pour finir par une acceptation de ce qu'elle est et surtout de pardon de ce qu'elle s'est auto infligée. A ce moment, le problème commence à ne plus en être vraiment un.

Ces « problèmes » sont souvent dûs au fait que l'on expérimente la problématique sous sa facette négative, la résolution aboutit à expérimenter la même chose positivement.

Par exemple, pour expérimenter l'amour on va expérimenter l'absence d'amour. Se solutionne par le pardon de soi, et par la découverte d'une source infinie d'amour en soi. Evidemment, c'est un travail sur moyen ou long terme.


L’intérêt de faire des séances de décryptage de l’inconscient?


Les séances de lecture-décryptage de l’inconscient ne solutionnent pas tout mais elles accélèrent les résolutions et permettent de vivre son évolution personnelle en conscience.

Souvent certains « problèmes » doivent être vécus dans la matière avant de pouvoir être « évacués » en thérapie.

Les séances permettent de se connaître, de prendre du recul sur sa vie et les épreuves, et de fluidifier l’action. Très important car l’action est le moyen principal à notre disposition pour dire à son inconscient : c’est ça que je veux!


NB : Ce texte, le premier de cette série appelée « Bulletins thérapeutiques » est écrit en partie grâce aux informations données par l’inconscient des clients pendant mes sessions de décryptage de l’inconscient.

0 vue

Contact : catherinehugot.therapeute@gmail.com

La Garnache - France

​© 2019 - Par Catherine Hugot