Rechercher

Fusion, dépendance affective et lien humain en période "covid".

Bulletin thérapeutique du 24 novembre 2020


Fusion et l'empathie :

L'empathie est une fusion émotionnelle ; la fusion est quant à elle, polymorphe : énergétique, mentale, émotionnelle... C'est donc une empathie décuplée.

Les énergies actuelles nous poussent à nous remettre dans notre pouvoir personnel et donc... à dé- fusionner, pour les personnes qui fonctionnent sur ce schéma.

La fusion revient à se servir d'autrui pour vivre, c'est une fuite de sa vie et de son pouvoir. Les mesures sanitaires « covid » remettent, paradoxalement, les humains en lien. Car l'obligation d'être séparé rend le contact humain plus précieux et remet de la justesse et une « bonne distance », celle de la réalité, ni fantasmée, ni soumise, ni dominante. On est donc dans la réalité quand on est dans notre indépendance et nos choix, sinon on est dans le fantasme ou la réalité de l'autre.

Dépendance affective et fusion :

La dépendance affective est une fusion émotionnelle et affective où l'autre devient tout puissant et où la personne se soumet à la réalité de l'autre. C'est donc une fuite de sa propre vie. L'autre prend le rôle du père et de la mère ; le dépendant affectif n'est pas vraiment adulte.

Dans la dépendance affective, il faut donc travailler le lien à l'autre, pas seulement le lien amoureux. Le lien général est défaillant, parce que le lien à soi même est défectueux en premier lieu. Le dépendant affectif est un enfant qu'on a pas laissé se construire ; le premier chakra n'est pas correctement structuré, souvent il y a l'interdiction d'être soi-même dans l'enfance et l'éducation.

NB : Ce bulletin thérapeutique, partage de « notes thérapeutiques » , est écrit en partie grâce aux informations données par l’inconscient des consultants pendant mes sessions de décryptage de l’inconscient.

S'abonner au site pour recevoir d'autres infos, promos... : https://www.adessentia.com/infospromos